Urgence pour le logement : un constat accablant et des réponses nécessaires!

Un constat accablant

       Chaque année l’accès au logement en cité universitaire devient de plus en plus difficile. Seulement 161 500 places pour 2,2 millions d’étudiant en France, soit 7% des étudiants qui y ont droit cette année. Cela est largement insuffisant, contraignant les étudiants à se trouver un logement dans le privé. L’état se désengage totalement du financement de la vie étudiante, ce sont donc les étudiants qui en paient le prix. En effet tous les ans le montant des loyers en cité universitaire augmente, tout comme le tarif du ticket du restaurant universitaire (2,9 euros il y a deux ans, 3,05 cette année). Ces aides avaient été crées pour faire en sorte que les étudiants paient moins cher que dans le privé, or nous voyons désormais que nous allons bientôt avoir les mêmes prix partout. La hausse de ces prix oblige une grande partie des jeunes à devoir se salarier pour vivre, première cause d’échec chez les étudiants.

Parallélement à ça, nous ne voyons pas d’augmentatition du nombre ‘détudiants boursiers (seulement 14% des étudiants), ni d’augmentation du montant des bourses pour permettre d’égaliser avec la hausse des prix, et les aides au logement telles que les APL et ALS n’ont pas augmenté depuis 1994. Trouvez-vous ça logique? L’Etat doit arrêter de compenser cette hausse en puisant dans les poches des étudiants, et doit véritablement financer lesCROUS.

De plus les loyers en cité u augmentent, mais les rénovations elles, n’avancent pas. 7 000 réhabilitations devaient se faire sur 10 ans depuis 2004 grâce au plan Anciaux, mais malgré les quelques rénovations faites sur plusieurs cités U comme celles de l’Arsenal, de Chapou, de Daniel Faucher ou des Tripodes, nous sommes encore loin des objectifs à atteindre en 2014. Nous devions aussi avoir 5 000 nouvelles places par an, or rien que sur Toulouse aucun bâtiment n’a été construit en plus depuis des années. Résultat des étudiants vivent toujours dans des chambres de 9m2 avec des murs qui tombent en miette, des problèmes de chauffage, pas de connexion internet, des problèmes de lumière dans les douches communes, des câbles électriques qui sortent du plafond…ce ne sont pas des conditions de vie normales !

Des réponses urgentes sont nécessaires

         L’Unef s’est battu pendant cinq années pour gagner un dixième mois de bourse et a obtenu un sixième échelon, ce sont de belles victoires, mais celles-ci sont aujourd’hui loin d’être suffisantes. Nous demandons donc :

    • Un plan pluri-annuel de rattrapage des constructions du Plan Anciaux budgété et avec un véritable calendrier d’application
    • la rénovations des cités U de Toulouse

    • l’augmentation des APL et ALS

    • la fin du 13ème mois de loyer en supprimant la taxe d’habitation pour les étudiants

 Un outil: les élections en Conseil de Résidence

       Pour permettre à ces revendications de voir le jour et ainsi gagner de plus en plus de droits, nous avons des élus au conseil de résidence. Les conditions de vie en cité U ne sont pas satisfaisantes, et de plus rien n’est organisé pour les résidents. Alors chaque année nous cherchons des étudiants vivant en cité U voulant devenir candidat aux élections de la FERUF ( Fédération des Étudiants en Résidence Universitaire de France) et ainsi constituer nos listes. Ces élus siègeront au conseil de résidence en présence du directeur du CROUS de Toulouse et de l’équipe administrative de leur cité U. Ils pourront ainsi améliorer leurs conditions de vie (créer plus d’animation, de convivialité entre les résidents), et pousser pour qu’il y est de plus en plus de rénovations et d’aménagements fait sur Toulouse. Ils seront suivis et encadrés tout au long de l’année par la responsable des cités U de l’UNEF, Leïla Laporte. Si tu habites en cité U et que tu es intéressé(e) pour devenir candidat et mettre en valeur votre résidence en siégeant au conseil, contactez Leïla (06 30 00 38 50) ou unef.tlse@gmail.com. La constitution des listes se termine le 3 novembre, ce qui vous laisse le temps de nous faire signe. Des bureaux de vote seront installés le 8 novembre au hall d’accueil des cité U.

Si vous voulez du changement, venez voter, c’est important !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *